Skate électrique : Votre guide pour choisir

Le skate est né à la fin des années 1950 en Californie. Il s’est véritablement développé dans les années 1960 et les décennies suivantes. Aujourd’hui répandu dans le monde entier, le skate s’est décliné en de nombreux dérivés. En attendant l’invention du véritable hoverboard imaginé dans le film Retour vers le futur 2 capable de voler à quelques centimètres du sol, le skate électrique existe déjà.

S’il ne permet de léviter au-dessus du sol, il permet d’avancer sans aucune poussée du pied. Il est le descendant du motorboard, un skate équipé d’un moteur à essence inventé en 1979, mais qui a rapidement été interdit à cause de son bruit et de la pollution qu’il dégageait. Le skate électrique ne produit pas de bruit et ne pollue pas.

Les premiers modèles sont apparus en 1997 et Louie Finkle en serait l’inventeur. Les modèles d’aujourd’hui profitent d’une meilleure autonomie et certains skates électriques peuvent dépasser les 20 km/h.

Cet article regroupe toutes les informations essentielles pour choisir un skate électrique, ainsi qu’un comparatif de 3 des meilleurs modèles de 2019.

Qu'est-ce qu'un skate électrique ?

Le skate électrique est tout simplement un skateboard équipé d’un petit moteur électrique situé sous la planche et qui entraîne les roues permettant au skate d’avancer tout seul sans que le skateur ait besoin d’effectuer une pulsion du pied sur le sol. Il est associé à une télécommande qui permet de régler la vitesse du skate. Pour tourner, le skateur opère de la même manière qu’avec un skate sans moteur.

Le skate électrique est décliné en différentes tailles jusqu’aux longboards électriques. Sa forme peut également varier selon le type de skate voulu et notamment selon les différentes formes longboards que l’on retrouve habituellement sur le marché. De même, les roues peuvent aussi être différentes d’un modèle à un autre. Ainsi, on trouve des mountainboards électriques conçus pour circuler sur tous les types de terrain à l’image d’un VTT ou d’un BMX dans l’univers du cyclisme.

En résumé, toute planche à roulettes équipée d’un moteur électrique est appelée skate électrique. A cause d’un manque de place, on ne trouve pas, ou très peu, de cruiser skates (miniboards) électriques. Par contre, n’entrent pas dans cette catégorie, les appareils comme le gyroskate, le gyropode, la gryroroue qui n’ont plus grand-chose à voir avec le skate original.

Les meilleures offres du moment

Pourquoi choisir un skate électrique ?

Le gros point fort du skate électrique réside justement dans son moteur électrique et le fait que le skate avance tout seul. Plus besoin de pousser avec le pied pour redonner un coup d’accélération. Les longues pentes peuvent être franchies et on peut parcourir de longues distances en réduisant les efforts.

Le skate électrique convient parfaitement pour le cruising. Il est idéal pour se balader et se promener en utilisant le skate électrique comme un moyen de locomotion mi-piéton mi-véhicule. Circuler en skate électrique est plus rapide que de marcher à pied, moins fatigant qu’un skate classique, et plus passe-partout qu’un scooter ou qu’un vélo. Certains modèles peuvent permettre d’atteindre une vitesse maximale proche des 45 km/h.

Selon le modèle, le skate électrique est aussi conçu pour réaliser des tricks. Le moteur électrique, son poids et la place qu’il prend rendent plus difficiles certaines figures, mais la plupart des tricks de skateboard sont réalisables. Seules les slides sur obstacles peuvent se révéler inappropriés. Le risque étant d’abîmer la partie moteur en frottant dessus.

Cependant, certains skates électriques sont conçus pour résister à ce type de pratique. Il existe même quelques skates électriques avec le moteur intégrés dans les roues et la batterie insérée à l’intérieur de la planche.

Par contre l’autonomie d’un skate électrique n’est pas infinie et l’énergie cinétique délivrée par le skate ne suffit pas à recharger au fur et à mesure la batterie. Cependant, les meilleurs modèles du moment permettent de parcourir une quarantaine de kilomètres. Mais cette autonomie dépend :

  • De la vitesse moyenne : plus elle est élevée et plus l’autonomie est réduite
  • Du type de terrain : plus le sol est plat, avec un bon revêtement et sans obstacle et plus l’autonomie est grande
  • Du poids du skateur : plus on est lourd et plus l’autonomie est courte
  • Des conditions climatiques : le froid réduit l’autonomie tout comme le vent de face
  • De l’usure de la batterie : les batteries des skates électriques sont en lithium, et avec le temps et le nombre d’utilisations leur autonomie réduit naturellement

Les principales marques de skate électrique

Plusieurs marques sont présentes sur le marché des skates électriques. Voici une liste non exhaustive des principales marques auprès desquelles vous pouvez facilement trouver un modèle de qualité qui répond à vos attentes : Inmotion, Yuneec, SwagTron, Evovle, Benchwheel, Maverix, Maxfind, Ozo, Weebot, Evo Spirit, Revo, Inboard, Boosted, Airwheel et Skatey.

Comment choisir son skate électrique ?


Le choix d’un skate électrique s’opère en prenant en compte des critères bien précis :

  • Le type de skate : pour les tricks, pour le cuirsing, pour le carving, pour le mountainboard, pour les LDP (long distance pushing), etc.
  • Les dimensions du skate : skateboard ou longboard
  • La vitesse maximale : diffère selon le terrain et le poids de l’utilisateur
  • L’autonomie maximale de la batterie : diffère selon la vitesse, le terrain, le poids du skateur et les conditions climatiques
  • Le temps de recharge
  • L’encombrement du moteur et de la batterie
  • Le type de freins : manuel, ABS, etc.
  • Les fonctions disponibles sur la télécommande : vitesse, freins, etc.
  • L’étanchéité
  • La facilité d’entretien
  • La charge maximale supportée
  • La possibilité d’utiliser le skate sans moteur
  • La solidité du skate, sa qualité et ses finitions
  • Le prix

Notez que le skate électrique est interdit aux enfants de moins de 14 ans.

Comparatif des meilleurs skates électriques 2019

Modèle

Caractéristiques

Prix

  • Existe en différentes tailles
  • Existe en différentes couleurs
  • Matière : 8 couches en bois composite
  • Deux modes de conduite et de vitesse
  • Poids : 6,3 kg
  • Autonomie : 25-30 km
  • Vitesse max : 20km/h
  • Puissance moteur : 400W
  • Batterie lithium-ion 36V 4, 4Ah
  • Temps de recharge : 3 à 5 heures
  • Essieux réglables en dureté
  • Régénération de l’énergie au freinage
  • Roulements à billes
  • Contrôle avec la télécommande ou avec le smarpthone
  • Freins électriques
  • LED intégrées et alarme de vibration indiquant l'état de la batterie de la planche et du contrôleur
  • Système de propulsion intelligent
  • Roues : 9 x 5,2 cm
  • Longueur :: 91,4 cm
  • Largeur : 23,9 cm
  • Hauteur : 15 cm
  • Poids : 7,9 kg
  • Matière : 2 couches de fibre de verre et 3 couches de bambou
  • Contrôleur sine-wave modulation permettant de régler la vitesse
  • Deux moteurs brushless 1800 W chacun, 270 KV
  • Vitesse max : 30 km/h
  • Freins électriques
  • Batterie : 8.8 AH 18650 lithium-ion
  • Temps de recharge : 4 heures
  • Autonomie : 25 km
  • Planche avec poignée
  • Contrôler avec 3 LED d’indication du niveau de batterie de la planche et 2 LED indiquant le mode de vitesse choisi
  • Longueur : 96 cm
  • Poids : 19 kg
  • Batterie : 2 X 7Ah, 24V
  • Puissance moteur: 400 W
  • Temps de charge : 5 -6 heures
  • Vitesse max : 20 km/h
  • Autonomie : 12 km
  • Puissance moteur : 400 W
  • Télécommande: 3 positions (débutant, moyen, expert)
  • Freins éclectiques type ABS
  • Poids max utilisateur : 85 Kg
  • Phares : diodes avant et arrières
  • Leash sécurité : magnétique

Quel skate électrique acheter ? Notre avis et recommandation

Parmi les modèles présentés dans notre comparatif, le skateboard électrique Yuneec Ego 2 est celui que nous recommandons. Il profite d’un design à la fois moderne tout en restant suffisamment classique. La finition est exemplaire. De plus, il peut rouler jusqu’à 25 km/h et il possède une autonomie de 30 km maximum. Le système de régénération au freinage est un véritable plus pour augmenter l’autonomie de la batterie.

Celle-ci peut mettre un peu de temps à recharger, mais reste dans la moyenne de ce qui se fait pour ce type de skate. Sinon, on trouve des roues de qualité avec des roulements à billes et la possibilité de freiner à l’aide de la télécommande ou du smartphone. Niveau rapport qualité-prix, le skate électrique Yuneec Ego 2 est l’un des meilleurs. En plus il conserve un poids raisonnable contrairement au Maverix qui pèse 19 kg.

Comment ça marche ? Mode d'emploi


Le fonctionnement du skate électrique est relativement simple. La vitesse se gère à l’aide d’un contrôleur que l’on tient dans la main. Sur certains modèles, le contrôleur permet également d’actionner les freins. Pour le reste, le fonctionnement est le même que pour un skate sans moteur. Il faut porter le poids sur un côté pour tourner vers le côté en question.

Les sauts et les tricks se font de la même façon, même s’il faut parfois un petit temps d’adaptation étant donné que le skate électrique est plus lourd qu’un skateboard classique.

Lors des premiers essais, il n’est pas toujours évident de coordonner la manipulation du contrôleur tout en ridant. Mais le coup de main vient rapidement et après quelques heures de pratique, on oublie que l’on utilise une télécommande.

Le skate électrique est-il dangereux ?

Le skate électrique peut se révéler dangereux à cause de la vitesse maximale qu’il peut atteindre. Les modèles les plus rapides peuvent atteindre 45 km/h. Auquel cas une chute peut être très douloureuse, voire très dangereuse. Cependant, les risques ne sont pas plus élevés que lorsque l’on descend une longue pente. Le skate downhill est nettement plus dangereux, car on peut dépasser les 90 km/h.

En moyenne, les skates électriques ont une vitesse maximale de 20-25 km/h. À cette vitesse la chute peut être douloureuse, mais pas plus qu’en vélo. L’important est de bien gérer la vitesse selon l’endroit où l’on se trouve, la circulation, la visibilité, la qualité de la route et notre niveau de skate. Le port du casque est vivement conseillé avec le skate électrique.

Pour les enfants âgés entre 12 et 14 ans, le skate ne doit pas dépasser les 15 km/h. Pour les enfants ayant entre 8 et 12 ans, optez pour une vitesse max de 10 km/h. En dessous de 8 ans, sachez qu’il existe des skates électroniques limités à 6 km/h.

Skate électrique et réglementation

Il n’existe pas de législation précise concernant les skates électroniques. Ils sont encore peu répandus sur le territoire français, ce qui entraîne un flou juridique.

Néanmoins, il faut faire preuve de bon sens. Ainsi, nous vous conseillons de suivre les indications précisées précédemment concernant la vitesse max et l’âge de l’enfant. Sachant qu’un enfant de moins de 14 ans n’a pas le droit de conduire un quadricycle à moteur dont la vitesse peut dépasser les 25 km/h.

Bien sûr, il est obligatoire de respecter le Code de la route. De même, les skates électriques ne sont pas autorisés sur la voie publique. Il faut circuler sur les trottoirs, les voies piétonnes, ou sur les pistes cyclables, du moins en pleine ville.

Où acheter un skate électrique pas cher ?

En France, le skate électrique ne s’est pas encore beaucoup développé. On peut en trouver dans quelques boutiques spécialisées dans les articles de skate, mais le choix reste souvent restreint. De même, vous pouvez également vous rendre dans les boutiques de gyroskates et autres gyropodes.

 Mais là où vous allez trouver le plus grand choix de produits, c’est sur internet. Le site Amazon est sans aucun doute celui qui propose l’offre la plus grande et les prix parmi les plus bas.